Le laissez-passer pour ressortissant français

Les Français de passage victimes du vol ou de la perte de leurs documents d’identité français peuvent solliciter la délivrance d’un laissez-passer. Ce document de voyage valable uniquement pour un retour en France, est établi après les vérifications d’usage indispensables à toute délivrance de document de voyage français.

Le laissez-passer est délivré après consultation des autorités françaises. Un délai de quelques jours est donc à prévoir.

Pièces justificatives :

- Déclaration de vol ou de perte faite auprès des autorités algériennes en langue française ou en langue arabe accompagnée de la traduction en français.
- Document d’identité
- Billet de retour
- Une photographie récente aux normes pour passeport biométrique ou carte d’identité française.
- Un justificatif de domicile en France de moins de trois mois (facture EDF, téléphone…).

Cas des enfants mineurs :

Outre les documents listés ci-dessus, lorsqu’il s’agit d’enfants mineurs, le dossier doit comporter également :

- Carte d’embarquement prouvant l’entrée sur le territoire algérien ou attestation de passage délivré par les autorités locales aéroportuaires ou portuaires.
ou
- Le passeport algérien comportant les tampons d’entrée sur le territoire algérien.

Lors du dépôt de la demande, les enfants mineurs doivent être présents et accompagnés d’au moins un parent ayant l’autorité parentale. En cas de séparation ou de divorce, le parent présent doit être muni d’une copie du jugement définitif lui accordant l’autorité parentale (original en arabe et traduction en français si le jugement a été rendu en Algérie).
A défaut, il doit présenter l’autorisation du parent absent comportant sa signature légalisée et accompagnée d’une copie de sa pièce d’identité.

A noter que les ressortissants franco-algériens résidant en France qui souhaitent retourner en France à l’issue de leurs vacances en Algérie doivent être détenteurs d’un titre de voyage ou document d’identité français (passeport ou carte nationale d’identité) en cours de validité.

Dans l’hypothèse où un ressortissant franco-algérien est venu en Algérie muni d’un passeport français périmé (ou qui viendrait à l’être au cours de son séjour), ou sans aucun document de voyage français, il lui revient de tenir compte des délais de renouvellement ou de délivrance d’un passeport

 ! Il vous est fortement déconseillé de voyager avec une carte d’identité française déclarée perdue/volée auprès des autorités françaises, même si vous l’avez retrouvée entre temps.

Vous serez, en effet, bloqué à l’aéroport par les autorités algériennes lors de votre voyage retour, dans l’attente des vérifications nécessaires pour régulariser votre situation.

publié le 30/03/2017

haut de la page